Comment photographier les oiseaux en vol

Pour ce quatrième volet technique, je vous propose de nous intéresser à la photographie d'oiseaux en vol. Photographier les oiseaux en vol n'est pas une chose aisée. Pour nombreux d'entre vous qui ont déjà tenté l'expérience, vous avez du vite vous rendre compte que parmi vos clichés quelques photos étaient à peu près potables et tout le reste partait à la poubelle.

Plutôt que casser votre appareil photo :???: ou carrément abandonner la photo d'oiseaux en vol, voici quelques trucs pour accroître vos chances de réussite et rentrer chez vous le sourire jusqu'aux oreilles :grin: .

 

colvert-femelle-en-vol

Femelle Colvert : F/5.6 - 1/1250 sec - 400 iso

Sommaire :

  1. Le matériel
  2. Position et tenue du couple boîtier/objectif
  3. Les réglages

 

1. Le matériel

Concernant le matériel on privilégiera un boitier rapide avec un autofocus performant avec une vitesse d'images élevée 6 à 8 images/secondes. Pour ma part j'utilise un EOS 50D.

Pour l'objectif  j'utilise un canon 100-400 mm, mais ça vous le savez déjà  :mrgreen:

La capacité d'accroche et la rapidité de l'autofocus de l'objectif sont primordiales tout comme la possibilité de pouvoir faire une retouche manuelle du point par la bague de mise-au-point qui peut sauver la mise sur des oiseaux en mouvements. Tous les objectifs ne le permettent pas !

Concernant l'objectif on aurait tendance à vouloir monter des objectifs lourds comme les fameux 500mm ou 600mm (pour les plus chanceux d'entre-nous  :twisted: peut-être un jour une bonne occas pour moi, qui sait ?) mais mieux vaut privilégier légèreté et maniabilité avec des otiques plus légères pour cette discipline comme un 300mm f/4 Canon, 400mm f/5.6 ou encore le 100-400mm.

La légèreté sera un véritable atout pour photographier les oiseaux en vol !
J'en connais certains qui vont me dire : tu as changé d'avis ? et bien non je veux toujours un 500mm mais plutôt pour le sanglier, les chevreuils posté à l'affût et aussi les oiseaux ...

Concernant le trépied c'est plutôt conseillé, plus la focale est grande, plus votre zoom est puissant et plus vous pouvez générer du flou de bougé. Le moindre tremblement de votre part se répercute sur la photo… Je ne conseille pas le trépied pour la photo d’oiseaux en vol, en particulier pour les plus rapides !

Donc pour le trépied oui si ça ne gêne pas vos mouvements !

 heron-oiseau-en-vol

Héron cendré : F/7.1 - 1/1000 sec - 800 iso

 

2. Position et tenue du couple boîtier/objectif

Cela pourra paraître idiot pour certains, mais bien tenir son couple boîtier/objectif et l'une des clés pour réussir ses photos en général et tout particulièrement pour photographier les oiseaux en vol.

Quelques conseils :

  • Tenez d'une main fermement le reflex et avec l’autre main un peu plus détendue placez-là sous l’objectif et non au-dessus de l'objectif ni sur le côté comme on le voit souvent.
  • Collez vos coudes près du corps pour gagner encore en assise.
  • Les pieds plantés dans le sol et écartés pour une bonne stabilité et de manière à pouvoir déplacer le haut du corps latéralement.

Voilà pour le principe de base, après à vous de tester pour trouver la position qui vous donnera le plus de stabilité et en même temps le plus de mobilité.

3. Les réglages

a. La netteté ( piqué )
b. L'exposition
c. La bonne attitude

C'est la partie la plus compliqué : pour photographier les oiseaux en vol, et pour figer l'action il faudra une vitesse d’obturation élevée. En photo animalière la recherche d'une vitesse élevée suffisante sera votre quête : le Saint Graal !

Or il n'est pas toujours possible d'obtenir ses vitesses d’obturation élevées suivant les conditions de lumière de l'instant.

Petite précision : j'utilise à 99% le mode AV pour figer les oiseaux en vol, par contre préférer le mode TV pour des filés ...

a. La netteté ( piqué )

Tout d'abord il faudra obligatoirement compenser toute instabilité de votre part pour suivre les oiseaux en vol.

Ensuite il faudra figer le mouvement de l'oiseau ( utiliser une vitesse d'au moins 1/1000 de secondes ) ce qui ne posera pas de problème car en pointant l'objo vers le ciel, celui-ci aura suffisamment de lumière.

Réglages de rêve pour un super piqué ( Saint Graal ) : F/11 - 1/1000 sec 200 iso  :mrgreen:

Par-contre au niveau de l'exposition : on se retrouvera bien souvent avec un oiseau tout noir sur un beau ciel bleu ! Comment faire ? c'est ce que l'on va voir avec le réglage d'exposition.

echasse_blanche

Une petite échasse blanche : F/8 - 1/1250 sec - 400 iso

b. L'exposition

Lorsque l'on expose un sujet vers un ciel très lumineux, votre reflex calculera la quantité de lumière à laisser entrer, et la catastrophe !  :( celui-ci va se baser uniquement sur le ciel qui sera bien exposé et votre oiseau sera complètement bouché ( tout noir ) ! car il n'aura pas été pris en compte dans le calcul.

La solution sera d'utiliser le mode de mesure spot. Ce mode couvre environ 3,5% de la surface totale du plan du film, ce qui va permettre d'oublier le ciel et par conséquent bien exposer notre oiseau ! chouette non ?

:idea: Trois petites astuces pour assurer un bon cliché !

1. Utiliser le collimateur central ! Pourquoi ?

Tout simplement parce-que c'est le plus rapide et le plus efficace pour accrocher sa cible et pour suivre des sujets en mouvements.

2. Utiliser la correction d'exposition !

Très souvent utilisée pour des sujets sur la neige, cela fonctionne très bien sur des oiseaux foncés comme le Milan sur un ciel très clair. Vous pouvez surexposer entre +1 IL à +2 IL. A vous de faire des essais ...

3. Utiliser la mise au point continue ( AI SERVO chez Canon ) voir votre manuel pour savoir le nom du mode suivant votre boîtier.

En appuyant constamment à mi-course sur le déclencheur vous donnez l’ordre à l’appareil de ne jamais s’arrêter de faire la mise au point, jusqu'à votre déclenchement. Le seul défaut c'est qu'il est très gourmand en énergie puisque l’objectif travaille non-stop.

c. La bonne attitude

Pour finir et cela vaut pour toute photo animalière, on recherchera la bonne attitude du sujet pour mettre encore plus en valeur nos clichés, une fois tous les obstacles de réglages, positions et stabilités franchis ...

mesange_bleu_envol

Mésange Bleu : F/5.6 - 1/2000 sec - 400 iso

 

Voilà pour cet article technique sur comment photographier les oiseaux en vol ! j'espère que cela vous plaira ...

Et vous comment faîtes-vous pour photographier les oiseaux en vol ?

Si vous avez des astuces vous pouvez les partager dans les commentaires ...

 



  • Facebook
  • Delicious
  • Pinterest
  • Add to favorites
  • Email
ABONNEZ-VOUS à la NEWS ! et Recevez toute l'actu du Blog !


VOUS POUVEZ SURFER D'UN ARTICLE À L'AUTRE

« Calendrier 2014 des sorties boîtiers et lentilles Canon Macro de guêpe aux couleurs festives »


20 Commentaires
  1. Merci pour cet article, c’est intéressant de voir comment chacun fonctionne et ses petits réglages.
    Pour ma part, je privilégie la priorité ouverture avec ouverture maxi, et je ne compense en iso que si la vitesse manque. Si la lumière est suffisante, je reste au minimum des iso (100 ou 200 maxi). A pleine ouverture le boitier conserve la possibilité de très hautes vitesses si la lumière le permet. Collimateur central également et Al servo.
    Autre petite astuce, je conserve les deux yeux ouverts ce qui me permet de trouver l’oiseau plus rapidement qu’avec juste la vision dans le viseur.
    Bonne fin de journée et merci pour tout

    • Merci Pascale !

      Oui effectivement j’utilise aussi le mode AV, j’ai oublié de le mentionner dans l’article ! je vais le rajouter …

      Par-contre j’évite les pleines ouvertures pour les oiseaux en vol car à 400mm la profondeur de champ est très reduite, je préfère des ouverture comme f/8, et le piqué est vraiment meilleur …

      Merci pour l’astuce des deux yeux ouverts, par-contre ça doit être difficile de ce concentré uniquement sur ce qui se passe dans le viseur … Pour ma part je jette vite un coup d’œil à la position dans le ciel de l’oiseau et je le trouve quasi instantanément dans le viseur ;-)

      Encore merci pour le com ! ;-)

  2. Article très bien fait. Il est précis et simple ce qui permet à un photographe amateur de bien comprendre et de pouvoir expérimenter les valeurs de références pour les réglages.
    Merci pour les infos sur le 100-400mm que j’envisage d’acheter.

    Bravo pour ce site que je viens de découvrir et dont je vais partager l’adresse avec mes amis du club photo.

    Cordialement

    georges

    • Merci Georges !

      Content que l’article vous plaise, et qu’il apporte des réponses à vos interrogations.

      Encore merci à vous pour l’intérêt que vous porté au blog, et merci aussi de partager l’adresse du blog avec votre club photo ;-)

      Cordialement,

      Joe.

  3. BOLLORE, François-Paul

    Bonjour Joe,
    Nous nous sommes rencontrés à l’expo photo de Morteau. Cela a été un grand plaisir de discuter avec vous et que m’ ayez donné votre avis sur mes photos. Je viens de mettre en application vos conseils concernant cet article. C’est grâce à vos informations que j’ai réussi quelques bonnes photos d’oiseaux en plein vol. Bravo à vous.

    • Bonjour François-Paul,

      Et bien le plaisir est partagé !

      Ravi que l’article vous ai permis de réaliser de beaux clichés.

      En tout cas merci pour votre retour et au plaisir de se rencontrer une prochaine fois.

      Bonne continuation et bonne chasse photographique ;-)

      Joe.

  4. Que signifient les abréviations AV et AT dans le chapitre réglages dans l’article  » comment photographier les Oiseaux en Vols « . Je suis passionné par toute la technique que vous nous transmettez, merci encore de nous faire profitez de votre savoir.

    • Bonjour Claude,

      AV = Aperture Value = priorité à l’ouverture.

      TV = Time Value = priorité vitesse.

      Ça c’est les abréviations des modes Canon.

      Pour Nikon c’est A pour Aperture et S pour Speed.

      Voilà,

      Cordialement,

      Joe

  5. Bonjour,
    J’essaye de photographier une buse en vol sauf que quand je prend la photo la buse est noire est ce normal ?dois-je faire des réglages spécifique afin de remédier a ce problème ?
    PS: j’utilise un Fujifilm 28*/24-672
    Merci de votre réponse.

    • Bonjour Samuel,

      Alors, une des principales raisons provient de la mise au point, exemple : le point est fait sur un nuage ou un ciel très clair, ce qui entraîne une sous-exposition, donc oiseau très sombre.

      En contre-jour c’est pareil, voir article : PHOTOGRAPHIER EN CONTRE-JOUR .

      Au niveau réglage je préconise « si votre APN le permet » le mode priorité à l’ouverture :
      – diaphragme f/4 ou f/5.6
      – ISO 400
      – mode rafale
      – autofocus continu
      – faire le point dans le mesure du possible proche de l’œil de l’oiseau ou mieux sur l’œil mais moins évident.

      Voilà, essayer déjà comme ça et n’hésitez pas à revenir vers moi !

      Cordialement,

      Joe.

  6. Il y a une différence importante à prendre en photo des oiseaux en vol, comme les oiseaux de mer (goélands, mouettes…) et prendre en photo des passereaux du jardin, beaucoup plus petits et plus vifs. Dans ce dernier cas le trépied est indispensable, alors que pour les oiseaux de mer ce serait une gène. Une focale de 200mm est à mon aavis amplement suffisante, alors que pour les oiseaux du ciel il vaut mieux un 400mm. De même une ouverture plus grande pour que le fond végétal soit flou, alors que vous conseillez f/11 pour des oiseaux en plein vol.

    • Bonjour Marabbeh !

      Effectivement ce n’est pas la même chose si on prend en photo des oiseaux en vol ou des passereaux.

      Concernant le trépied c’est à chacun de voir ce qui convient le mieux. Pour isoler un sujet d’un fond très chargé, oui une grande ouverture permettra un fond plus esthétique, encore une fois à chacun de voir ce qui convient …

      Sinon je ne conseille pas une ouverture de f/11 pour isoler un sujet, chose impossible avec une telle ouverture, mais je parle de réglages de rêve pour un super piqué ( Saint Graal ) : F/11 – 1/1000 sec 200 iso .

      Evidemment il faut la lumière suffisante pour pouvoir avoir un tel réglage et un fond uni : un beau ciel bleu par exemple …

      En pratique on arrive rarement à combiné une vitesse aussi rapide avec des iso aussi bas et un diaphragme aussi fermé !

      Cordialement,

      Joe.

  7. bonjour,

    Je commence à photographier les oiseaux avec un 150:600 tamron il va falloir maintenant que j’essaye la mesure spot et minimum 2000 ème de s

    encore merci pour vos conseils ;-)

Laisser un commentaire

;-) :twisted: :smile: :shock: :sad: :roll: :razz: :oops: :neutral: :mrgreen: :mad: :lol: :idea: :grin: :evil: :eek: :cry: :cool: :arrow: :???: :?: :!: