Héron cendré en vol au lac de Remoray dans le Doubs

Salut, aujourd'hui une petite série de photos sur ce magnifique et mystérieux oiseau qu’est le Héron cendré. Les photos ont été prises au lac de Remoray dans le Doubs à Labergement Sainte-Marie.. A proximité du lac on peut y visiter la maison de la réserve naturelle. La maison de la réserve est un miroir de notre région et des hommes qui la gèrent.

Héron cendré (Ardea cinerea Linnaeus)

Le Héron cendré se caractérise par un long cou, un bec long et pointu et de hautes pattes. Il possède une excellente vue panoramique latérale et une très bonne vision binoculaire frontale. Son ouïe, également très développée, le fait réagir aux moindres bruits suspects. Il atteint en général 95 cm de hauteur et une envergure de 1,85 m pour un poids de 1,5 à 2 kg.

Le Héron cendré présente un plumage à dominante grise. Les jeunes ont un plumage plus terne : leur dos est gris-brunâtre, leur cou est gris et leur ventre est blanc rayé noir. Ils n'ont pas de "huppe". Les jeunes hérons acquièrent leur plumage d'adulte à l'âge de deux ans. Le Héron cendré peut vivre 25 ans mais des individus n'atteignent même pas un an.

Grand échassier solitaire (en dehors de la période de nidification), le héron cendré se perche communément dans de grands arbres le long des étangs. Il fréquente tous les milieux humides et peu profonds. Apparemment lent, il va tout de même à 45 kilomètres à l'heure.

C'est un migrateur partiel qui ne se déplace généralement pas au-delà de 500 kilomètres; le héron a un territoire peu étendu. Certains sujets demeurent même sédentaires.

Quand il chasse, le héron cendré peut demeurer longtemps immobile, le cou dressé, en attendant le passage de sa proie. Lorsqu'elle passe à portée de son bec, il s'en saisit rapidement en projetant vers l'avant la partie supérieure de son cou.

Le héron cendré se nourrit le plus souvent de poissons, mais il n'est pas exclusivement ichtyophage. En effet, son régime alimentaire est également composé de batraciens, de reptiles, de crustacés, de petits mammifères (musaraignes d'eau, campagnols, mulots, rats), d'oiseaux et même de végétaux (bourgeons).

Les hérons cendrés se reproduisent de février à juillet. Ils nichent généralement en colonies, appelées héronnières, au sommet des arbres, aux bords des lacs et des rivières

——————————————————————————————————–

Voilà  je vous dis à bientôt pour la suite :wink: ...

 



  • Facebook
  • Delicious
  • Pinterest
  • Add to favorites
  • Email
ABONNEZ-VOUS à la NEWS ! et Recevez toute l'actu du Blog !


VOUS POUVEZ SURFER D'UN ARTICLE À L'AUTRE

« Papillons et Jardins tropicaux à Kerzers (CH) Écureuil roux au belvédère du Saut du Doubs »


12 Commentaires
    • Merci Mathieu,
      c’est vrai quand les éléments sont réunis et avec de la patience, la nature nous le rend et ce de façon extraordinaire :wink:

    • Merci Tophe,
      comme je le disais à Mathieu, il faut vraiment de la patience et de la persévérance, en tout cas j’essaie de faire mieux à chaque sortie et qui sait un jour le cliché de folie , tu sais comme ces photos que l’on regarde des fois ensemble et où l’on se dit ouha ça déchire :wink:

  1. Antoinette Fehr (Netty)

    Eh bien moi je dis déjà: « Ouha, ça déchire!!!! » J’imagine combien de patience il t’a fallu pour obtenir ces images…. Mais la récompense est infiniment gratifiante: Les photos de cet héron cendré sont fabuleuses!!!!!

    • Merci Netty,
      en effet pour cette série j’avoue que je suis très content car le héron est très difficile à approcher, la plupart du temps il nous a repéré alors que 100 mètres de distance nous séparent et là au revoir le héron.
      Pour le coup cette fois-ci c’est lui qui est venu à moi, très belle surprise, je n’ai eu qu’à déclencher :D

    • Euh il me semble que c’était en 1700 ? quelque chose comme ça, je suis plus tout jeune j’ai un peu la mémoire qui flanche :lol:

      Plus sérieusement le 27 mai exactement et c’est vrai que depuis, le temps et vraiment déprimant :(

  2. It’s really a nice and helpful piece of info. I am glad that you shared this helpful information with us. Please keep us informed like this. Thanks for sharing.

  3. Salut Joe,ce matin je grille une cigarette sur le balcon et voilà qu’un héron passe à 150 m, à ma hauteur.La tete bien en arrière,l’ensemble cou/tete donnait bien un « S », comme sur tes photos.Vue sa direction il venait de pont de chemin de fer vers le LEP et il se dirigeait aux étangs des Granges-Narboz.

    • Salut Grégoire, c’est toujours très sympa de les voir en vol, c’est vraiment un très bel oiseau qui plus est assez difficile à photographier, très craintif il faut s’armer de patience pour sortir de jolis clichés …
      Il y en a un qui passe régulièrement au boulot au dessus des quais aux expéditions :wink:

Laisser un commentaire

;-) :twisted: :smile: :shock: :sad: :roll: :razz: :oops: :neutral: :mrgreen: :mad: :lol: :idea: :grin: :evil: :eek: :cry: :cool: :arrow: :???: :?: :!: