Mesure de la lumière et exposition en photographie – Partie 1

Bonjour chère lectrice, cher lecteur !

De retour avec un petit article technique ou plutôt devrais-je dire trois articles déclinés en trois parties sur la mesure de la lumière et l'exposition.

Et oui c'est un sujet où il y a beaucoup à dire, donc j'ai décidé de le découper en trois parties pour une lecture plus digeste et agréable.

Voilà comment ces articles vont se décliner :

 

Partie 1 : Histoire de la lumière, la réflexion de 18%, ainsi que les différents types de mesure de lumières.

Partie 2 : L'exposition et la correction d’exposition : comment s'y prendre pour régler son boitier pour obtenir une exposition techniquement correcte.

Partie 3 : Le Zone System (pour les photographes numériques)

 

Pour commencer un petit peu d'histoire et quelques explications sur la lumière :

Photographie, qu'est-ce c'est : Le terme photographie provient des termes grecs photos qui signifie (lumière, clarté) et graphein (écrire, peindre, dessiner).
Photographie veut donc dire littéralement : écrire ou peindre avec la lumière.
Vous l'aurez tous compris, pas de photographie sans lumière.

Qu'est-ce que la lumière ?

La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire les longueurs d'onde qui sont comprises entre 380 nm (violet) et 780 nm (rouge). La lumière visible est intimement liée à la notion de couleur.

cercle-chromatiqueC'est Isaac Newton qui propose pour la première fois au XVII ième siècle un cercle des couleurs chromatiques fondé sur la décomposition de la lumière blanche.

Elle peut se mesurer en lux :
Le lux est une unité de mesure de l'éclairement lumineux. Il caractérise le flux lumineux reçu par une surface.

La particule associée à la lumière visible est le photon, qui se déplace à 299 792,458 km/s dans le vide.

Par extension, on appelle parfois « lumière » d'autres ondes électromagnétiques, telles que celles situées dans les domaines infrarouge et ultraviolet.

Voilà pour ce bref descriptif explicatif sur la définition de la lumière, je vous invite à faire des recherches sur la toile pour celles et ceux qui voudraient approfondir  ...

Mesure de la lumière "mais qu'est-ce c'est ?"

Vous avez certainement tous entendu parler de mesure de lumière ou d'exposition ! Mais qu'est ce que c'est ?
En fait c'est très simple, votre appareil photo doit évaluer la quantité de lumière disponible pour pouvoir exposer correctement une photo.
Concrètement comment ça marche, si vous photographier un sujet très lumineux, votre APN va vouloir assombrir automatiquement la photo et à contrario si le sujet est très sombre l'APN va vouloir éclaircir cette même photo. Pour une scène avec une lumière moyenne, pas de soucis L'APN exposera correctement l'image.
Par contre il aura tendance à se faire piéger avec une lumière très claire ou très sombre. Je vous en reparlerai un peu plus en détail dans la partie 2 à venir.

Lumière réfléchie et lumière incidente.

diagrame_lum_inc_reflAvant d'aller plus loin avec les modes de mesure, il est important de comprendre ce qu'est la lumière réfléchie et la lumière incidente.
La lumière incidente comme vous pouvez le voir sur le schéma ci à gauche : est celle qui vient frapper le sujet. La lumière incidente ne varie pas en intensité tant que les conditions restent inchangées. Elle se mesure à l'aide d'un posemètre à main et est surtout utilisée en studio.

La lumière réfléchie est celle qui va particulièrement nous intéresser puisque c'est grâce à la cellule intégrée de notre APN que l'on va pouvoir effectuer la mesure. L'APN dispose d'un système de mesure de la lumière appelé TTL "Trought The Lens" qui signifie à travers l'objectif. C'est à partir de la lumière que le sujet va réfléchir que le système va recevoir une plus ou moins grande quantité de lumière pour ensuite calculer la bonne exposition.

Réflexion de 18%

Tous nos appareils photos ont un système de calcul de temps de pose basé sur un gris ayant un facteur de réflexion de 18%. A noter que ce gris communément appelé gris 18% aura une luminosité d'environ 50%.
Ce gris 18% a été conçu pas Kodak de manière statistique sur les photographies obtenues par ses clients : mélange de toutes les valeurs de réflexions d’une photo et mesure du facteur de réflexion obtenu.
Pour de la neige on a approximativement une réflexion de 80 à 90%, un visage avec une peau blanche environ 36% , pour un chat noir par exemple on aura environ 5 à 10%.

Pour info des peaux un peu mates de type Méditerranéen, comme c'est le cas pour moi, se rapprochent de ce gris 18%.

18% c’est donc une moyenne, or dans une image c’est rarement uniforme (exemple un cygne blanc sur fond de végétation très sombre proche du noir), un sanglier sur la neige ...

L’évolution des cellules de mesures des APN a permis de développer des systèmes évolués privilégiant telle ou telle partie de l’image.

Les types de mesure de lumière TTL.

mesure_canon

Ci-dessus une capture tirée du manuel Canon avec les différents types de mesure de lumière. Pour ma part j'utilise souvent la mesure spot quand je veux isoler le sujet du reste de la lumière de la scène. Sinon la mesure évaluative pour la plupart des situations convient parfaitement.

Quelle mesure pour quel usage ?

La mesure évaluative est idéale pour :

  • la photo de paysage
  • les zones à très fort contraste
  • pour les poses longues

La mesure sélective est idéale pour :

  • le portrait
  • Lorsque l'on veut privilégier une zone particulière de l’image

En mode de mesure sélective, vous serez peut-être amené à devoir mesurer la lumière en plaçant votre sujet au centre de l’image, puis à recadrer avant de déclencher.
Pour conserver la mesure de la lumière, vous pouvez utiliser la mémorisation de l’exposition avant de recadrer.

La mesure spot est idéale pour :

  • l'animalier, notamment pour les oiseaux sur ciel très clair
  • la macro
  • Contre jour : attention toutefois à ne pas « cramer » l’arrière-plan !
  • Lorsque l'on veut privilégier une zone très petite au niveau de l’exposition

La mesure moyenne à prépondérance centrale :

Cette mesure se rapproche de la mesure évaluative en pondérant au centre, à vous de tester ! Personnellement je ne l'utilise jamais.

 

Voilà pour cette première partie de la Mesure de la lumière et exposition en photo !

J’espère que l’article vous plaira ! Je vous dis à très vite pour la seconde partie !

Votre modeste rédacteur et photographe.

 



  • Facebook
  • Delicious
  • Pinterest
  • Add to favorites
  • Email
ABONNEZ-VOUS à la NEWS ! et Recevez toute l'actu du Blog !


VOUS POUVEZ SURFER D'UN ARTICLE À L'AUTRE

« Réaliser des images high-key et low-key en animalier Mesure de la lumière et exposition en photographie – Partie 2 »


10 Commentaires
  1. Bravo et merci pour ce travail j’ai bien aimé le petit tableau sur les types de mesure lumière et leurs utilisations encore merci …
    Gérard

    • Merci à toi !

      Content que cela te plaise, bientôt la suite avec la partie 2 et 3 sur la Mesure de la lumière et exposition en photographie …

      A très vite ;-) !

      Joe.

  2. Wahoo… que de boulot ! Bravo et merci.
    Je m’aperçois que mes lacunes sont nombreuses, et ce n’est que la première partie, ça promet !
    Je vais devoir te demander des cours particuliers ;-)

    En tous cas, moi, avec la peau que j’ai, je ne suis pas à 18% !
    Bonne nuit,
    Natty.

    • Merci !

      En effet comprendre et maîtriser la lumière n’est pas chose aisé, mais c’est comme tout ça se travail.

      Et bien pour les cours particuliers c’est quand tu veux ;-)

      Pour ta peau, attention au coup de soleil :lol:

Laisser un commentaire

;-) :twisted: :smile: :shock: :sad: :roll: :razz: :oops: :neutral: :mrgreen: :mad: :lol: :idea: :grin: :evil: :eek: :cry: :cool: :arrow: :???: :?: :!: