Pic épeiche : Noël avant l’heure !

Pic épeiche : Noël avant l'heure
Salut les passionné(es) de nature, c'est avec grand plaisir que je partage aujourd’hui avec vous, quelques photos sur ce joli Pic épeiche.

Vous allez me dire pourquoi Noël avant l'heure ? et bien tout simplement parce que c'est la première fois que j'ai l'occasion d'observer un si bel oiseau et qui plus est sur mon fameux prunier tout ratatiné ! et dire que j'avais faillis le couper 8O ... j'ai bien fait de m’abstenir car qu est-ce les oiseaux aiment venir sur cet arbre juste la en face de ma fenêtre !

Le pic épeiche (Dendrocopos major)

pic_epeiche (5)

Ici nous avons Un Pic épeiche mâle, ce qui le différencie de la femelle c'est sa nuque rouge, la femelle est identique mais à la nuque noire.

pic_epeiche (4)

On le retrouve préférentiellement dans les boisements âgés, bocages, parcs, parfois dans les jardins avec de vieux arbres, ce qui fut le cas avec mon prunier qui est âgé d'une bonne trentaine d'années.

pic_epeiche (3)

Je dois avouer que j'ai eu un peux peur du résultat par rapport au font blanc qui est de la neige en faite et surtout la série de photos prise à l'arrache, mais je m'en sort bien ...

pic_epeiche (1)

Quelques petites infos sur le Pic épeiche :

État des populations, pression et menaces

Comme tous les pics, le pic épeiche a sans doute beaucoup souffert de la raréfaction des bois morts et arbres sénescents en forêt. Les monitorings de la « Station ornithologique suisse » ont démontré que la restauration de la quantité et qualité des bois morts et sénescents (suivi par l'Inventaire forestier national suisse) a permis une nette augmentation des populations reproductrices des espèces forestières dépendante de plusieurs types de bois mort (pic noir, pic épeiche, pic mar, pic épeichette, pic vert, pic tridactyle ainsi que mésange huppée, mésange boréale et Grimpereau des bois) de 1990 à 2008, bien dans une mesure variant selon ces espèces.

Le pic à dos blanc a même fortement élargi son aire dans l’est de la Suisse.

Pour toutes les espèces suivies, hormis pour le pic vert et le pic mar, la disponibilité croissante de bois mort semble être le facteur explicatif le plus important. Ces espèces consommant les insectes parasites des arbres, on peut supposer que la résilience écologique des forêts en sera améliorée.

Voilà pour ce petit article sur ce joli Pic épeiche à très bientôt et joyeux noël :D si ont se revoit pas avant  ...



  • Facebook
  • Delicious
  • Pinterest
  • Add to favorites
  • Email
ABONNEZ-VOUS à la NEWS ! et Recevez toute l'actu du Blog !


VOUS POUVEZ SURFER D'UN ARTICLE À L'AUTRE

« Faucon crécerelle : une belle surprise au réveil ! Test : Canon EF 100-400mm 4.5-5.6 L IS USM »


18 Commentaires
    • Merci :D , c’est vrai qu’il est mignon ce Pic épeiche, et oui je suis assez content du résultat vu les réglages approximatifs 8O , sinon j’ai pris les photos avec mon 400 mm :wink:

      • Et comment tu as fait pour « dompter » la lumière de la neige? comme ça, au pied levé en plus… les contrastes que j’aime tant y sont…
        J’adore la petite brindille de la 1ère photo, tout est si détaillé, j’adore.
        J’affectionne particulièrement la dernière mais je ne sais pas trop pourquoi cette fois… je crois que c’est émotionnel.
        J’attends la suite avec impatience…
        Gros bisous et super ton custom de Noël… :-X

        • Et bien en tant normal, une des grandes difficultés pour photographier la neige provient de la sous-exposition. L’appareil qui reçoit beaucoup de lumière a tendance à vouloir corriger en réduisant l’exposition.

          Pour le coup sur la série de photo on a un sujet complètement détaché de l’arrière plan neigeux du à un réglage sur une mesure spot du boitier : c’est à dire que la mesure est pondérée au centre, sur environ 3,5% du viseur.

          Ce qui à pour effet un fond blanc neigeux mais sans « informations », sans détail.

          Si j’avais voulu correctement exposée l’ensemble de la scène : pour que la neige présente un bon rendu, suffisamment dense, et que le sujet parvienne à se détacher il aurait fallu une mesure plus large « évaluative » avec une plus grande profondeur de champ et certainement une correction d’exposition, pour palier à ce « trop plein » de lumière.

          Mais voilà avec les oiseaux faut pas s’éterniser sur les réglages car on les voient et la seconde d’après bye bye …

          Voilà pour la partie un peu plus technique …

          Sinon, j’aime bien aussi la 1ère photo avec la brindille, et je suis ravi que la dernière te touche :happy: ça me très plaisir et cool que tu trouve sympa les Santa smilies.

          J’espère avoir pu t’éclairer un peux plus sur le comment et le pourquoi :grin:

          Gros bisous ;-)

          • Merci pour toutes ces explications. Alors, si je comprends bien, le réglage s’est fait sur un point plus précis et n’a donc pas été obligé de réduire l’exposition. C’est ça?
            euh, tu as le droit de me dire que je suis complètement à côté de la plaque… :rolleyes:

            • Je t’en pris,
              alors oui pour le réglage, en mesure spot on couvre une plus petite zone donc on prend la mesure sur un un point plus précis en l’occurrence sur une partie de l’oiseau et pour l’exposition oui et non cela dépend de la situation, pour ce cas la je dirais oui …

              Imaginons maintenant un ours ou renard polaire dans un manteau neigeux en arctique : pour que la photo soit correctement exposée : il faudrait effectuer une correction d’exposition pour que la neige présente un bon rendu, tandis que le sujet parviendrait à se détacher en présentant des nuances blanches et jaunes sur son pelage.

              Je pense que cela fait parti des scènes les plus difficile à saisir ;-)

  1. Antoinette Fehr (Netty)

    Il est vraiment trop chou ce petit pic épeiche!!! Et les photos sont comme toujours la grande classe! Bravo Joe!
    Je te souhaite aussi un très joyeux Noël et une année 2013 fantastique, pleine de joie et de bonheur et comblée de magnifiques sujets photographiques qui vont encore nous régaler :-)
    Gros bisous, aussi au reste de la famille.

    • Merci Netty, oui il vraiment sympa ;-)

      Je te souhaite aussi de passer un joyeux noël et une bonne et heureuse année 2013 …

      Gros bisous à ta petite famille, et si on se croise pas sur le blog d’ici la, Je te dis à l’année prochaine pour de nouvelles aventures :grin:

    • Oui plutôt chouette, sachant que c’est assez rare de l’observer près des habitations, on le croise dans les boisements âgés, bocages, parcs, parfois jardins avec de vieux arbres.

  2. bonjour tonton bonne année en retard,très en retard!!!! j’adore tes photos comme d’habitude au début j’ai cru qu’il ni avait même pas de neige vraiment bien réussi le coup de chance du photographe prodige :grin: lol!!!: je t’aime très très fort biz!!!!!!!
    :-X

  3. Ben voilà j’ai eu la visite de cette oiseaux là enfin un cousin et je ne savais le nom donc ! c’est fait (beaucoup plus jolie que le mien car pris derrière une fenêtre !)
    Amicalement Gérard

Laisser un commentaire

;-) :twisted: :smile: :shock: :sad: :roll: :razz: :oops: :neutral: :mrgreen: :mad: :lol: :idea: :grin: :evil: :eek: :cry: :cool: :arrow: :???: :?: :!: